MESSAGE NATIONAL POUR LE 19 MARS 2009

En ce 47e anniversaire du cessez-le-feu, le 19 mars 1962, nous nous retrouvon
devant ce monument aux Morts pour rappeler que durant la guerre d'Algérie et
les combats de la Tunisie et du Maroc, près de 30 000 camarades de combat ont été tués.

N'oublions pas non plus les disparus et lés victimes civiles. Seule journée historique et incontournable. Souvenons-nous : la mémoire et Je souvenir peuvent se perdre très vite. Soyons attentifs pour que les générations futures prennent conscience que, grâce à tous les anciens combattants, notre pays est libre et vit actuellement, depuis plus de 45 ans, dans une République apaisée de la haine et des vengeances guerrières.
Et, si nos enfants et petits-enfants abandonnent notre héritage et prêtent l'oreille aux sirènes de la guerre, nous ne pourrons en être tenus pour responsables. Aujourd'hui comme demain, il faut bannir les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité. Proclamons notre volonté de maintenir les valeurs de Justice, de Liberté et de Patriotisme. Restons et soyons toujours les veilleurs de la solidarité, de l'amourdu prochain et de la Paix.

Le Comité .National de la FNACA


retour