Médailles des Anciens Combattants et d'Afrique du nord La médaille des Anciens Combattants à Gérard
Aux morts

Lecture de la fin des combats


Lecture du message national

Le dépot de gerbe au monument aux morts

Photo souvenir devant la stèle aux victimes des guerres.

MESSAGE NATIONAL
POUR LE 19 MARS 2010
Mémoire, Histoire,

Il y a 48 ans, le "cessez-le-feu" officiel était proclamé en Algérie le 19 mars 1962, mettant fin à plus de 10 années de guerre en Afrique du Nord.
Décidé entre le gouvernement français et celui, provisoire, de la République algérienne la veille à Evian, l'arrêt des combats était soumis au peuple de France, par voie référendaire, le 8 avril 1962 et approuvé par 9 Français sur 10.
Sans discontinuer depuis 1963, par cette commémoration, nous perpétuons le sacrifice de nos compagnons morts pour la plupart à 20 ans, en y associant nos frères d'armes harkis et supplétifs, ainsi que les victimes civiles.
30 000 morts,
300 000 blessés ou malades, corps mutilés, esprits troublés à jamais, des centaines de disparus, un million d'Européens fuyant leur pays dans un total dénuement, plusieurs centaines de milliers d'Algériens victimes de ce conflit.
Tel a été ce drame, lourd et tragique bilan !
Le recours à la guerre, hideuse, destructive, qui asservit l'homme, n'est pas une finalité.
Pour avoir hélas connu et vécu la guerre, nous mettons tout en œuvre pour préserver la Paix, dans un esprit de conciliation.
Il nous revient d'être vigilants, de rappeler sans cesse l'Histoire.
Il nous revient de témoigner, afin d'alerter et sensibiliser les jeunes générations.
Il nous revient, désormais, d'être des combattants de la Paix. Dans cette volonté d'apaisement, restons solidaires pour un monde plus humain.
L'exemple doit venir de nous, anciens combattants, pour que la liberté soit préservée, pour vivre dans l'égalité et la fraternité, dans un monde de Paix.

Le Comité National de la FNACA
Reconnaissance

Gérard, notre décoré du 19 mars 2010

Photo souvenir au monument aux morts de la commune.

Aux anciens FNACA disparus.
Le verre de l'amitié
Sonneries
Retour