Ce petit appareil à deux places fut présent en AFN principalement pour la liaison et l'observation

Premier hélicoptère français construit en série, le Djinn avait une particularité : la rotation du rotor était provoquée par de l'air comprimé éjecté en bout des pales à partir d'une turbine à réaction. Une particularité française.

Une petite centaine d'appareils fut utilisée par l'ALAT, pour les liaisons, l'observation et le transport léger.

Le SO 1221 était un hélicoptère léger de 800 kg en charge, doté d'un moteur Turboméca "Palouste IV".

Il volait à une vitesse maximale de 130 km/h et disposait d'une distance franchissable de 180 kilomètres.

Retour