GLOSTER "Météor "

Le Glosier Meteor est le premier avion à réaction militaire mis en service par le Royaume-Uni, et le seul avion de ce type utilisé par les forces Alliées pendant la Seconde Guerre mondiale. il a été construit à près de 4 000 exemplaires, dont une partie sous licence, et utilisé par une dizaine de pays essentiellement durant les années 1950.
Suite à l'avancement des travaux de Frank Whittie sur les premiers moteurs à réaction de conception anglaise, le Ministère de l'Air britannique émet une demande pour un avion de chasse propulsé par un réacteur dès 1940.
Gloster propose alors un biréacteur (désigné G-41 en interne) qui est accepté en novembre de cette même année.
Huit prototypes du Gloster Meteor seront réarlises, utilisant plusieurs des premiers réacteurs en cours de développement à l'époque : le MetroVic F.2 sur le troisième prototype, le De Havjlland Halford H.1 sur le cinquième, le De Havilland Goblin sur le sixième, le Rolls-Royce Derwent 1 sur le huitième, el le Rolls-Royce W.2B sur tous les autres.
Le premier prototype effectuera son vol inaugural le 5 mars 1943.
L'avion possède une conception plutôt conventionnelle: mo,noplaceen métal à ailesbasses et droites, équipé de deux nacelles moteurs et d'un train tricycle rétractable.
Pressés par les rapports signalant l'avancement des travaux allemands, 20 Météors Mk I de présérie sortent début 1944, propulsés par des Rolls Royce W.2B/V\felland 1 de 7,56 kN.
Le Meteor Mk 1 présente cependant plusieurs défauts : II est sous-motorisé, ses canons s'enrayent faciilement, le pilote n'a pas un champ de vision très étendu sur les côtés et l'arriére, et l'avion est lourd à piloter.
En décembre 1944, commencent les livraisons de la version Mk III, avec une structure renforcée, plus de carburant, une verrière modifiée et des réacteurs Rolls-Royce Derwentlde8,S3kN.
Un combat simulé est organisé avec un Hawler Tempest et le Météor s'avére supérieur dans tous les domaines.
Le Météor Mk II est la premiére version de série, produite à 210 exemplaires, et remplace trés vite le MkI.
Différents essais montrant que les nacelles des réacteurs posent des problèmes aéro-dynamiques, celles-ci sont redessinées et allongées sur les derniers Mk III construits.
Désignée F.4. la version suivante reçoit en plus des réacteurs Rolls-Royce Derwent 5 de 15,6 kN, des ailes tronquées, une structure renforcée et d'autres améliorations.
A cause du flottement induit par la fin de la Seconde Guerre mondiale, la production de cette version ne commence pas avant 1947.
La version F8 fait son premier vol le 12 octobre 1948 avec un fuselage allongé de76 cm pour corriger les problèmes de centre de gravité dont souffre le Meteor depuis le début et qui avaient d'ailleurs conduit à installer jusqu'à 450 kg de lest dans la version F.4.
Une nouvelle dérive résout également des problèmes de stabilité. Enfin, des réacteurs de Derwent 8 de 16 kN, un siège éjeclable et une nouvelle verrière sont installés. Cette version pouvait emporter 2 bombes de 454 kg ou 16 roquettes.
C'est en 1950 qu'apparaît la version NF.11, construite par Armstrong-Whitworth : il s'agit d'un chasseur de nuit/chasseur tout-temps, dérivé du biplace T.7, avec un fuselage allongé de 1,50 mètre pour permettre l'installation d'un radardans le nez.
Les canons sont déplacés dans les ailes. Trois autres versions en sont dérivées :
• le NF. 12, avec des réacteurs Derwent 9 de 16,9 kN et un fuselage à nouveau allongé pour installer un radar américain AN/APS-21.
• le NF.13, avec un radio-compas, des entrées d'air agrandies et mieux adaptées à l'emploi dans des pays chauds.
• le NF.14, encore allongé pour installer un radar AN/APQ-43, et équipé d'une nouvelle verrière offrant plus de visibilité.
L'Armée de l'Air, à la recherche d'un chasseur de nuit principalement pour la veille nocturne en AFN pour contrer les pénétrations éventuelles d'avions désirant ravitailler les rebelles algériens en achétera quelques uns, qui seront utiliséspour ce type de mission.
Les appareils NF"chasseur de nuit"étaient biplace, avec le pilote à l'avant et le radariste à l'arriére.
Après la fin de la Guerre d'Algérie la plupart des appareils restant seront utilisés par le CEV pour des essais de matériels divers.

Variantes:

• G.41- prototypes (8exemplaires)• Mk t - version de pré-série (20 exemplaires) • Mk III- réacteurs Derwent (nouvelle verrière (210 exemplaires) ....• F.4 - réacteurs DerwenI 5, ailes tronquées (753 exemplaires) ....• T.7- biplace d'entraînement (650 exemplaires)....• F.8- réacteurs Derwent 3, fuselage allongé, etc. (1 550 exemplaires dont 300 sous licence par Fokker) naissance du F.8 (126 exemplaires) ....• PR.W- version de reconnaissance à haute attitude du PS (59 exemplaires) ...• NF.11 - chasseur de nuit/ chasseur tout-temps dérivé du T7: 307 exemplaires) ...• NF.12- réacteurs Derwent 9, nouveau radar (100 exemplaires)...•NF.13- adaptée à l'emploi dans des pays chauds (40 exemplaires) ...•MTM-nouveau radar.nouvelle verrière (100 exemplaires)

Jacques Moulin
Retour