Lancaster AVRO 683

Le Lancaster était un appareil quadrimoteur de reconnaissance, de bombardement et de lutte anti sous-marine de fabrication britannique.
Il était équipé d'une cellule entièrement métallique et d'un train escamotable.
Des spécifications, exprimées en septembre 1936, aboutirent à la construction du quadrimoteur Halifax (6176 exemplaires) et du bimoteur Manchester (200 exemplaires), qui donnera naissance au Lancaster construit à 7 336 exemplaires dont 3 544 en version Mk II 300, 2 990 en version Mk III , 180 en version Mk VII notamment.
Le Lancaster restera en service actif dans la RAF jusqu'en février 1954. Le Canada utilisa encore des Lancaster de reconnaissance photo jusqu'en 1964.
Le prototype vola le 9 janvier 1941 et le premier avion de série le 31 octobre 1941.
Les Lancaster entrèrent en service en janvier 1942 et équipèrent 54 groupes du Bomber Command.
Les pertes pendant la Seconde Guerre Mondiale, de 1942 a 1945, s'élevèrent à 4 000 avions.
Selon le Traité de Washington, La Marine Nationale devait améliorer le potentiel de ses flottilles de communication et de reconnaissance.
Pour cela, 54 Lancaster B I avec moteurs Rolls-Royce XX de 1 280 chevaux de seconde main, furent achetés par l'aéronavale.
Ces appareils étaient immatriculés de WU-01 a WU-54 (WU pour Western Union).
Les premiers appareils furent livrés en décembre 1951 ils furent alignés par les flottilles et escadrilles 24E 25E 9S, 10S et 55S.
Les derniers avions ont été réformés en 1962 et remplacés par des Lockeed P2 "Neptune".
Le traité commun de défense de l'Union de l'Europe occidentale (UEO-WEU) permit à l'Aéronautique navale d'être dotée de 54 Lancaster, 32 en version Mk l et 22 en version Mk.VII
Les avions provenaient du dépôt 38 MU de la RAF et étaient livrés chez AVRO, sur le terrain deWoodf0rd, prés de Manchester; a partir de janvier 1952.
Le Capitaine de Corvette Aragnol, officier de marque, assurait la réception des avions qui étaient ensuite convoyés à la DCAN Cuers, où ils recevaient des modifications pour leur aptitude ASM (radar APS-15, chaine SAR, ...).
Les premières formations dotées furent les flottilles 2 E 10 E 11 F et l'escadrille 55 S en 1952.
Le vol de réception du premier avion, le WU 1, eut lieu le 7 décembre 1951.
Le parc fut complété entre janvier et avril 1954 par 5 Lancaster Mk. VII (baptisés FCL 01 à 05, pour French Civil Lancaster), commandés par le SGAC et destinés aux missions SAR en Afrique du Nord.
Le Lancaster AVRO 683 donna naissance a l'avion de transport AVRO 685 York, livré en 5 exemplaires à la Marine. Les Lancaster et York auront effectué 80 500 heures de vol dans la Marine quand ils seront retirés du service en 1964.
Lancaster B I (octobre 1941)
Dérive centrale supprimée, gouvernes de directions agrandies, moteurs Merlin XX de 1 280 chevaux (3 425 appareils construits).
Lancaster B VII
Tourelle dorsale américaine Martin (au lieu de la Nash & Thompson) en position plus avancée sur le fuselage (180 appareils construits).
Dans la série "c'est quand même fou quand on y pense" : le Lancaster d'0rigine n'avait qu'un seul pilote pas de double commande à l'avant donc, et lorsqu'un pilote était touché au-dessus de l'Allemagne, c'est tout un équipage qui se trouvait menacé. L'instruction sur cet avion était donc assez folklorique, avec un instructeur qui s'installait au centre, sur un tabouret métallique...
Après-guerre pourtant, devant l'insistance des futurs utilisateurs français, les Anglais mirent au point la double-commande tant espérée. Formations équipées de "Lancaster" 2F/23F, 10 F/24F, 11 F/25F, 4S, 9S, 52S, 55 S, 56S.

Jacques Moulin

Texte adapté du livre "L'aéronautique navale en Algérie" édité par l'ARDHAN.

Caractéristiques Envergure: 31,00 m. Longueur 21,20 m. Hauteur: 6,08 m Masse à vide: 17,3 tonnes, en charge : 32,6 tonnes Constructeur: Avro Austin Motor Co (Royaume-Uni). Propulsion :4 Rolls-Royce Merlin 20,22 ou T 24.2 de 1 460 chevaux (ou 1 620 chevaux), à cylindres en ligne. Equipage : 2 pilotes, navigateur, 2 ou 3 mécaniciens, 2 radios, radariste, 2 observateurs mitrailleurs. Missions: Patrouille maritime, lutte ASM, Surmar, Samar, reconnaissance, bombardement, mitraillage, photo. Communication radio : HF : émetteur et récepteur Marconi. VHF : émetteur récepteur TR 1143.
Performances: Vitesse maxi: 462 km/h à la masse maxi à 3 500 m d'attitude (250 nd) Vitesse de croisière : 338 km/h (105-110 nd) Autonomie: 12 heures Plafond: 19000 ft (5800m) distance franchissable: 4000 km.






Retour