MD 450 "OURAGAN "

Persuadé que la France se devait d'équiper son aviation militaire d'appareils conçus et fabriqués sur place et non achetés à l'étranger, le gouvernement français de l'après-guerre chargea Marcel Dassault de l'étude d'un chasseur à réaction.
Avant cela, Marcel Dassault avait décidé de se lancer seul dans l'aventure et, en décembre 1947 il avait remonté une usine et un bureau d'étude.
Ses premières usines avaient été nationalisées en 1936.
Le Marcel Dassault MD450 "Ouragan" fut donc le premier appareil de chasse à réaction, fabriqué en France et utilisé en série pour l'Armée de l'Air.
La conception générale s'inspire de celle du F-84Thunder-jet américain. Suivant les préconisationsde Marcel Dassault lui-même, le bureau d'études conçoit une cellule aussi simple que possible, en s'appuyant sur les standards des avions Bloch d'avant-guerre et profitant de l'expérience acquise avec la famille de chasseurs MB 150.
L'objectif est d'obtenir un avion léger, peu cher, et aussi performant que le moteur le permettra.
Marcel Dassault avait réussi à recruter ses anciens ingénieurs, qui avaient participé a son aventure d'avant-guerre, notamment les frères Déplante, deux Savoyards, à qui la société due la presque totalité de ses appareils.
La voilure est installée en bas du fuselage, de façon à permettre l'implantation, en dessous, d'un train d'atterrissage articulé et s'escamotant latéralement dans ses emplantures (pour les jambes) et dans le bas du fuselage (pour les roues).
Le fuselage, entièrement de section circulaire, est dessiné à partir d'une entrée d'air nasale (permettant une captation optimale sans aucune couche limite parasite).
Il contient une double manche à air encadrant le poste de pilotage, des réservoirs de carburant, et une chambre pour l'installation d'un turboréacteur Rolls-Royce Nene, construit sous licence par Hispano-Suiza. Le prototype fit son premier vol le 28 février 1949. Le premier appareil de série vola quant à lui en décembre 1951 et commença rapidement à équiper l'Armée de l'Air, en remplacement du Vampire. La production se termina en 1954.
Il fut remplacé par les Mystères IV, à partir du mois de mai 1955. Lappareil était un chasseur. Il ne fut pas systématiquement utilisé en AFN, sauf exceptionnellement pour des opérations ponctuelles.
La carrière opérationnelle des "Ouragan"" dans l'Armée de l'Air débute en novembre 1952.
Lavion équipe :
- jusqu'à fin 1957, les 2°, 4e et 12° escadres de chasse,
- de 1958 à 1960, l'Ecole de l'Air à Salon-de-Provence,
-de 1956 à 1961, l'Ecole de Chasse de Meknès (au Maroc) puisTours,
- de 1954 à 1956, la Patrouille de France. L'école de chasse, basée alors à Meknès, au Maroc, en utilisa beaucoup. Par la suite, cette école regagna sa nouvelle base deTours, en Métropole.
Il semble que comme seules les pistes en dur (ciment ou goudron) puissent les recevoir, ils n'aient pas pu vraiment participer aux combats enAlgérie, sauf pour de la défense aérienne.
Bien qu'ils ne furent pas déployés sur les petits terrains, pour des raisons de manque de piste, beaucoup passèrent quand même à de très nombreuses reprises en AFN.
Cet appareil fut vendu à de nombreux pays étrangers, notamment l'Inde et Israël, et certains furent livrés en deuxième main au Salvador.
La patrouille de France fut équipée d'Ouragan de 1954 à 1956.

Le "Barougan"

Comme les avions de chasse à réaction ne pouvaient pas se poser sur des terrains de campagne, une étude fut réalisée entre 1954 et 1955 pour équiper des Ouragans avec un train d'atterrissage renforcé à roues jumelées, équipées de pneus basse pression et d'un parachute de freinage. Ce fut le prototype du "Barougan". Ces appareils furent essayés sur de nombreux terrains en Algérie, notamment à Colomb-Béchar.
Ils auraient été utilisés pour des actions militaires.
A noter que les appareils modifiés avaient conservé leur marque d'origine. Il n'y eut que quatre prototypes construits( à partir des Ouraganns n°140, 336, 223 et 225) et la formule ne fut pas développée.

Jacques Moulin
Caractéristiques

Equipage : 1
Envergure: 13,16m
Longueur : 10,74 m
Hauteur : 4,14 m
Surface ailaire : 23,80 m2
Masse à vide : 4140 kg
Masse maximum : 7 900 kg
Rayon d'action tactique : 250 nautiques (environ 450 km)
Distance franchissable : 500 nautiques (environ 920 km)

Plafond : 39 000 pieds (environ 13 000 m)
Vitesse maximale : 500 nœuds (environ 940 km/h)
Moteur: 1 turboréacteur Rolls-Royce Nene/Hispano Suiza Mk 104B de 2270 kgp
Armements : 4 canons Hispano de 20 mm, 908 kg de charge de guerre (2 bombes de 435 kg ou 16 roquettes de 105 mm ou 8 roquettes et 2 bidons de napalm).

Retour