A la suite d'une demande en 1941 duTank Destroyer Command, Ford présenta en 1942 une automitrailleuse rapide, genre blindé léger, 6 X 6 roues motrices, armée d'un canon léger de 37 mm.
Ce véhicule faisait en effet défaut à l'US Army. Deux autres industriels ne furent pas retenus, Chrysler avec le T23 et Studebakeravecle T21. Après plusieurs modifications sur les prototypes Ford présentés. la version retenue fut le M8 Light Armored Car, cette auto-mitrailleuse que nous avons découverte dans l'armada du D-Day, ensuite au débarquement du 15 août 1944 en Provence. Elle se présenta aussi à la Libération de Paris dans la 2e DB du général Leclerc.
LAM Ford M8 excella dans la Seconde guerre mondiale en qualité de blindé léger de reconnaissance et de soutien aux troupes à pied. Sa silhouette moderne pour l'époque devint vite familière et synonyme de "Liberté retrouvée ".
Les qualités essentielles de l'AM M8 résidaient dans sa rusticité, sa simplicité et son silence. Sa souplesse de conduite et sa vitesse étaient appréciées sur routes.
La faiblesse du canon de 37 mm initialement prévu en 1942 en lutte antichar n'était pas un handicap pour la lutte anti-guérilla en Algérie.
L'apport de deux mitrailleuses, une de 30 dans la tourelle et une de 50 sur la tourelle, suffisait pour les escortes en ouverture de route des convois.
C'est ainsi qu'était employée la M8 ouvrant la route aux Renault de la 101éme Cie de Transport du 25éme Escadron duTrain.

La Gendarmerie mobile utilisait aussi des M8 pour leur maniabilité en milieu urbain.
Dans l'arme blindée, le 12éme RCA avait une forte dotation d'AM M8 dans ses deux pelotons, dont certaines en provenance d'Indochine, employées dans diverses missions dangereuses où elles furent performantes dans la région de M'Sila.
La " Herse " le long du barrage de la frontière algéro-tunisienne.
Les blindés sur roues bénéficiaient d'une piste carrossable qui suivait le long du tracé du barrage.
Les Ford M8 intervenaient rapidement en cas d'alerte de franchissement du barrage ou patrouillaient à titre préventif, de jour comme de nuit.
Une faiblesse signalée : son plancher insuffisamment blindé poursupporter le passage sur les mines. Les Britanniques avaient corrigé ce défaut en empilant des sacs de sable entre le châssis et le plancher.
Piètre comportement en tout-terrain malgré les 6 roues motrices.
Léquipage de conduite, un pilote assisté d'un copilote, avait la possibilité de se protéger par deux volets blindés avec la visibilité assurée par une fente.
La guerre d'Algérie fut probablement le dernier terrain d'opération des Ford M8 de l'Armée française.
Ford revendique la fabrication de 12 314 M8, arrêtée en 1945.

Michel Duparet


Caractéristiques:
Longueur
: 5,00 m; Largeur; 2,54 m; Hauteur :2,25 m; Empattement: 2,65m; Garde au sol: 0,29 m ;Poids à vide : 6 570 kg; Poids en ordre de marche: 7 500 kg ; Moteur placé à l'arriére : Hercules JXD 6 cylindres en ligne 5 245 cc, 110 ch 82 kw à 3 000 t/mn; Bougies : NGK BR6S (pour les restaurateurs de ce modèle); Huile : 6,8 litres; Eau 22 litres; Boîte de vitesses : Warner GearT95, 8 rapports avant et 2 arrières obtenus avec un transfert 6X6 roues motrices; Vitesse : 90 km/h; Consommation : 40 1/100 km; Réservoir : 205 litres d'essence ; Autonomie : 450 km; Electricité: 12 volts; Freinage : hydraulique; Blindage : 19 mm à l'avant, 3 mm à l'arriére; Armement : un canon de 37 mm IV16, une mitrailleuse de 12,7 mm en tourelle sur affût.

 

Retour