La jeep Delahaye.

La Seconde Guerre mondiale ayant fait découvir au monde entier un véhicule exceptionnel avec la Jeep Willys, Ia tentation fut forte pour l'Armée française, aprés le conflit, de s'équiper d'un véhicule de conception et fabrication 100% francaises. Objectif louable, afin de conserver notre indépendance dans la propriété industrielle de ce véhicule.
Un appel d'offres fut Iancé en 1947 auprés des constructeurs francais.
Devant le peu d'empressement a répondre des principales marques françaises de l'époque, ce furent les Ateliers Delahaye qui présentérent en 1949 un véhicule dans l'esprit de Ia Jeep US Willys.
Le VLR (Véhicule de Liaison et de Reconnaissance) Delta (c'est ainsi que Delahaye baptisa son 4 X4 tous-terrains) se révéle immédiatement un véhicule militaire présentant des avances techniques en comparaison de la Jeep US.
LeVLR tous-terrains Delahaye est doté de 4 roues indépendantes commandées par une boite de vitesses synchronisée a 4 rapports avant, dont la 4* vitesse surmultipliée, et une marche arrière. En plus du levier de vitesses, un second levier sert a enclencher le pont avant et a passer en petite vitesse, un troisieme levier verrouille le différentiel.
La motorisation évolue aussi avec un 4 cylindres chemisé Delahaye de 1 992 cm3 en alliage d'aluminium avec animation des soupapes par culbuteurs et lubrification sous pression par deux pompes à engrenages.
Ce moteur, d'une puissance fiscale de 11 CV, développe 63 CV à 3 800 t/mn. L'équipement électrique en 6 volts de la Jeep US ayant démontré des faiblesses avec un équipement émetteur radio, Delahaye remédie à ce défaut avec deux batteries de 12V- 75 Ah. Montées en série, elles délivrent une tension de 24 volts, suflisante tant en démarrage qu'en transmission radio. Une dynamo de 24 V- 475 W assure l'autonomie en alimentation de courant continu. L'allumagc moteur est assuré par un allumeur antisable et une bobine de 24V montés à hauteur maximum dans lc compartiment moteur, afin d'assurer une étanchélté Iors de passage de gués. Une bobine supplémentaire est montée en dépannage.
En Algérie, le Delahaye VLR est présent dans les CCR (Compagnies de Circulation Routière), ainsi qu'en escorte de convois du Train.
Le Delahaye VLR fut en Algérie critiqué pour son manque de fiabilité, des ennuis techniques survenant à tous moments. A décharge pour les concepteurs du VLR Delahaye il est honnéte de préciser que ce véhicule en avance technologique sur la rustique Jeep US méritait un apprentisage spécifique de conduite et d'entretien, avant d'étre confié à des mains inexpertes. C'est en 1955 que cesse la production des Delahaye VLR avec 9 623 exemplaires, dont une grande partie fut opérationnelle sur le conflit algérien.
La firme Hotchkiss qui reprend la Marque Delahaye en 1955 fournit a partir de 1956 a I'armée francaise la Jeep Hotchkiss M201 construite sous licence Jeep Willys.
Ce sont ces Hotchkiss I M201 qui remplaceront les US en Algérie.

Michel Duparet

Caractéristiques:

Charge utile : 400 kg. Nombre de places : 4 .Empattement : 2,150 m.Voie avant: 1,291 m .Voie arriére : 1,250 m. Longueur avec roue de secours : 3,505 m. Largeur: 1,660 m. Poids à vide avec le plein de carburant:1460kg. Réservoir de 60 litres d'essence à octane 70° placé sous le siége du conducteur. Garde au sol : 0,26 m. Profondeur de gué franchissable : 0,60 m. Rampe franchissable : 70%. Consommation sur route : 15 litres aux 100 km.

Retour