Les Renault 2087 en Algérie

Nous l'avons déjà vu dans les numéros précédents de notre mensuel " L'Ancien d'Algérie ", au début des " événements" d'Algérie,Toussaint 1954, l'Armée française est principalement dotée en matériels américains provenant de la Seconde Guerre mondiale.
Véhicules envoyés ensuite dès 1946 sur le théâtre opérationnel de la guerre d'Indochine et remis en état à leur retour en quatrième échelon dans les Etablissements du Matériel situés en France métropolitaine, pour être affectés aux unités présentes en Algérie.
Pour les véhicules, plus particulièrement affectés aux transports de person-nels en situation de " tout-terrain ", les Dodge sont plus particulièrement présents en Algérie en WC51, WC52 et ambulances WC54.
Devant la vétusté de ces matériels, l'Armée voit alors la nécessité de trouver rapidement un véhicule, si possible de conception et fabrication françaises, pour remplacer ses Dodge.
C'est bien dans le célèbre petit fourgon tôle civil Type 206 El conçu après la guerre par la toute nouvelle Régie Nationale des usines Renault avec une cabine avancée au profil galbé et diffusé avec autant de succès dans sa catégorie que la 4CV, que l'Armée française trouvera les racines des successeurs des Dodge cités plus haut.
L'année 1955 voit une concentration en France dans l'industrie du poids lourd avec la création de la SAVIEM (Société Anonyme de Véhicules Industriels et d'Équipements Mécaniques) par la fusion de Latil, Somua et des camions Renault.
La principale unité de production de la Saviem se trouve à Blainville dans le Calvados mais il est utile de préciser que la gamme des Renault militaires R2087 provient de l'usine de Boulogne-Billancourt avec un passage chez Sinpar à Colombes (Hauts-de-Seine) pour l'équipement de la transmission 4X4 et du carrossier Carrier pour les aménagements des ambulances.


Le Renault 4X4 R2087 prend son origine dans là base du R2067avec l'ajout d'un pont avant et une transformation de la cabine en découvrable torpédo.
Il est motorisé par le moteur de la « Frégate » Renault qui remplace avantageusement le moteur 85 latéral carré
Le R2087 4X4 torpédo transporte dix hommes avec leur équipement et armement, plus deux hommes d'équipage, un conducteur et un chef de bord.
Les R2087 4X 4 cabines torpédos et ambulances en fourgon tôle ont été produits à 16 918 exemplaires de octobre 1956 à octobre 1964. L'ambulance R2087 est aussi connue sous l'appellation de "Goélette".
La finition des aménagements intérieurs pour le transport de 4 blessés provient du carrossier Carrier.
Produite à 1 900 exemplaires, sa production s'arrête en 1964.

Michel Duparet Avec la participation de Christian Schmaitz, Utac-MontIhéry

Retour